ETTORE ARCAIS

MON PARCOURS

Après avoir obtenu un diplôme de virtuosité en hautbois au Conservatoire de Berne, j’ai collaboré avec différents orchestres et orchestres de chambres à travers l’Europe.

J’ai connu la Technique Alexander à Londres en 1998 alors que j’étais à la recherche d’une solution à mes maux de dos dont je souffrais depuis tant d’années.

Par le passé, j’avais essayé un peu de tout et bien que les symptômes devenaient parfois plus tolérables, le problème persistait. Je m’étais en partie résigné à croire que ma légère scoliose et lordose étaient la cause de mes maux de dos et cela me rassurait de savoir que la majeure partie de mes amis et collègues souffraient eux aussi, plus ou moins, du même problème.

Les cours de Technique Alexander m’ont permis de découvrir que la cause principale de mes maux de dos n’étaient liées ni à ma scoliose ou à ma lordose, ni au manque de sport ou l’excès d’activité physique, ni encore à l’âge ou au temps – choses que j’entendais souvent dire autour de moi –  mais à mon organisation posturale inefficiente et mal tenue, caractérisée par la rigidité et une compression de mon système en général. Toutefois l’aspect le plus surprenant était de découvrir que durant les années ces attitudes et postures étaient devenues habituelles et qu’inconsciemment, je m’identifiais à celles-ci.

Mes problèmes résolus, j’ai pu constater qu’une meilleure organisation de mes mécanismes posturaux favorisait une meilleure respiration et une meilleure mobilité m’aidant considérablement dans mes possibilités interprétatives et instrumentales, mais surtout à mieux vivre ma vie.

Je me suis formé à Londres avec Walter et Dilys Carrington au Constructive Teaching Centre for the Alexander Technique (1999 – 2002). Suite de quoi, j’ai quotidiennement travaillé au centre comme enseignant et assistant pendant sept ans. Walter Carrington avait collaboré étroitement avec F.M. Alexander avant de reprendre la direction du cours de formation lui-même.

Depuis 2009, année de sa fondation, je dirige le Centre Technique Alexander à Neuchâtel avec Nathalie Sandoz. Par ailleurs, je collabore avec diverses institutions publiques et privées en Suisse.

J’ai traduit en italien des extraits de deux livres de conférences par Walter Carrington Thinking Aloud et The Act of Living sous le titre de Imparando A Dire No chez Mornum Time Press. Le livre est disponible au CTA.